17/01/2018 Passion voyageuse 0Comment

Le Belize, le secret le mieux gardé d’Amérique Centrale 

Destination encore confidentielle, le Belize est niché entre le Mexique et le Guatemala, et jouit d’une magnifique côte sur la mer des Caraïbes. Forêts tropicales, paysages sauvages, somptueuses plages de sable blanc, paradis des plongeurs, etc. : ce petit territoire de 23000 km2 concentre le meilleur de l’Amérique Centrale.

Voici quelques-unes des bonnes raisons de partir au Belize cet hiver :

#1 – Une plongée exceptionnelle
Le Belize abrite l’un des sites de plongée les plus incroyables au monde : le « Blue Hole », ou Grand Bleu, exploré pour la première fois par Jacques Cousteau en 1972. Joyau naturel du Belize, il est large de près de 300m et profond de 120m. Ce grand trou bleu est surnommé la grotte verticale et se trouve au cœur de l’atoll Lighthouse Reef. Il s’agit de la plus grande formation de ce type dans le monde, intégrée à la Réserve de la Grande Barrière de Corail de l’UNESCO.

 

 

#2 – La première réserve de jaguars au monde
Fondée en 1990, le Cockscomb Basin Wildlife Sanctuary est connu pour avoir été le premier site de préservation des jaguars au monde. Située dans le centre du Belize, la réserve s’étend sur 52 000 hectares de forêt tropicale et fait du Belize le pays le plus peuplé en jaguars au monde. En plus des jaguars, on peut également observer des pumas, tapirs, reptiles ainsi que de nombreuses plantes exotiques.

 

 

#3 – Jouer les Robinson sur une île privée
La plupart du temps, cette idée reste un rêve… sauf au Belize ! « Bird Island », ou l’île aux oiseaux, propose aux visiteurs une escapade idéale pour un moment de détente et de repos. Cette île privée est située sur un atoll, où les visiteurs pourront pratiquer le snorkeling et le kayak autour des coraux colorés ou encore emprunter un bateau pour tenter de pêcher leur repas. Les hôtes devront faire le plein de vivres avant de s’isoler car unique équipement à disposition sur place : l’accès à l’eau potable (possible grâce au système de récupération des eaux de pluie).

 

#4 – La richesse de la culture et l’héritage Maya
Le site maya Xunantunich, surplombe la rivière Mopan et rassemble plus de 25 temples et palais mayas. « Femme de pierre », c’est ce que signifie Xunantunich en langage maya, et c’est également le nom de la place principale dominée par El Castillo, une pyramide de 40m de haut offrant une vue imprenable sur les forêts et montagnes alentours lorsqu’on y grimpe. Les sites archéologiques béliziens sont beaucoup moins visités que d’autres dans le monde, ce qui signifie que les visiteurs pourront profiter d’une exploration en toute tranquillité.

#5 – A la rencontre des Garifuna
Si le peuple Garifuna est arrivé au Belize depuis St Vincent au début du XIXème siècle, il est aujourd’hui possible d’aller à sa rencontre à l’école WARASA à Punta Gorda. On y découvre son histoire et son héritage et par la même occasion, la culture du Belize, car la musique et la danse garifunas influent sur la musique de tout le pays et le reste de l’Amérique Centrale : les Garifuna proposent aux visiteurs de partager un cours de cuisine ou de tambour.

Photos Pixabay et informations tirées du CP Belize Tourism Board c/o Groupexpression (18dec17)

 

N’hésitez pas à partager ce contenu sur votre réseau social favori !
Merci d’avance ! R
ejoignez-moi sur Facebook, TwitterInstagram!

👉 pour découvrir mon mini-guide gratuit « Voyager seule », cliquez ici :
👉 https://forms.aweber.com/form/10/87041810.htm

 

Et pour toute demande de voyage, écrivez-moi à : passionvoyageuse@gmail.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *