Tout ce qu’il faut savoir sur l’île d’Aruba …

Tout ce qu’il faut savoir sur l’île d’Aruba …

Aruba….

Aruba faisait partie d’une destination prévue sur ma « Wishlist » depuis plusieurs années. Forcée de constater qu’après un certain temps au Québec, l’hiver approchant et n’ayant pas trouvé de solution pour m’y installer, j’ai décidé de poursuivre ma vie de voyageuse et de cocher un rêve de plus sur cette fameuse wishlist.

Je voulais aller à Aruba pour plusieurs raisons :
– être volontaire dans une association/refuge pour chiots et chiens abandonnés créé par Rachel Brathen (prof de yoga internationalement connue sous le nom de « Yoga Girl »
– pour profiter de ses plages (soit disant magnifiques) et sa mer
– faire du yoga
– me reposer (ou pas!)

Un programme idéal mais également découvrir ce que l’île a à offrir pour le tourisme francophone…

 

 

 

Aruba : un peu de géographie pour commencer…

Aruba signifie « terre précieuse » et est surnommée par beaucoup depuis de nombreuses années : Happy Island.
C’est une île néerlandaise située dans la mer des Caraïbes, au large des côtes du Venezuela (25 km des côtes).
Elle fait partie des Petites Antilles et forme un état autonome du Royaume des Pays-Bas depuis 1986.
On compte environ 130’000 habitants sur toute l’île et sa capitale Oranjestad est la ville où arrive les gros bateaux de croisière.

Aruba possède peu de végétation tropicale, beaucoup de cactus et des plages de sable blanc qui sont carrément folles.
Sa superficie est de 193 km2 et sa monnaie est le florin arubais (AWG) mais on peut aussi payer en USD.
On estime que 90 % de la population parle le « Papiamento » (sorte de créole parlé dans les territoires néérlandais d’outre-mer), l’espagnol, le hollandais et l’anglais sur l’île. La majeure partie des touristes sont des Américains et des Hollandais (il y a très peu de francophones).

Il y fait très chaud toute l’année et il y a beaucoup de vent venant de l’Atlantique donc il y a toujours un peu d’air, ce qui est très agréable. Les températures avoisinent les 30°C toute l’année (la nuit, cela descend rarement en-dessous des 25°C). Il y pleut moins que sur les Antilles mais on peut avoir davantage de pluie à la mi-novembre.

Ce qui est intéressant à savoir c’est que l’île d’Aruba a été d’abord peuplée d’Amérindiens, une tribu arawak venue de l’actuel Venezuela. Ensuite, un explorateur espagnol a accosté sur l’île et cette dernière est devenue un refuge de pirates puis un immense ranch où les Espagnols ont introduits chevaux, moutons, chèvres et cochons. Il y a encore beaucoup d’Arubais qui ont des ancêtres amérindiens. Aruba fait partie de cet ensemble d’îles constituées des îles Sous-le-Vent (Aruba, Bonaire et Curaçao) ou appelées ABC. Elle est proche également de St-Martin, Saba et Saint-Eustache. (liaisons aériennes uniquement, pas de ferrys)

 

Aruba est connue pour ses belles plages, ses eaux turquoises et sa sûreté. Je confirme !

 

 

Caractéristiques en vrac de l’île d’Aruba

L’eau est potable et très bonne. Grâce à une usine qui traite l’eau de mer, pas besoin d’acheter des bouteilles en plastique!
L’île est très « Green » – ils font attention et elle est très propre
C’est le paradis mondial du Windsurf grâce à 95 % de vents favorables toute l’année
L’île est 4x plus petite que la Martinique. C’est un des climats les plus secs de la Caraïbe.
Aruba est protégée à 98 % des ouragans
Il y a très peu de Francophones (majorité Américains, Hollandais et Canadiens anglophones).
La vie nocturne y est assez calme… à Palm Beach où il y a les High Rise Hotels, on peut y trouver le Gusto (discothèque) et un bar que j’ai adoré le Craft (happy hour tous les jours de 18h à 22h
Le glacier italien « Gelatissimo » juste à côté est parfait également : 3$ la boule de glace.
On trouve des vols directs depuis Amsterdam avec TUI et KLM et sinon on transite par les USA
Le courant électrique est le même qu’au Canada ou USA (110V)
La plupart des cartes de crédit sont acceptés partout. Attention toutefois impossible de retirer de l’argent dans les distributeurs avec une carte
Le pourboire laissé à la discrétion du client.
Côté supermarchés et épiceries : on y retrouve plusieurs supermarchés à grande surface, dont un IGA proposant une grande variété de poissons ainsi que des produits semblables à ceux du Québec, USA et Europe. Il existe également SuperFood, un autre centre commercial près d’Eagle Beach. Sinon il y a plein de petites épiceries tenues en majorité par les Chinois)
Aucun vaccin n’est obligatoire. Attention tout de même si vous venez d’Amérique du Sud : depuis le 1.3.2018, tous les passagers arrivant d’Amrérique Centrale, Sud et Afrique doivent avoir fait le vaccin Fièvre Jaune
Il y a un hôpital et plusieurs centres médicaux sur l’île (orthopédie, physiothérapie, gynécologie, urologie, urgences) proche d’Oranjestad.
Moustiques : ouiiii ! Trop ! Comme partout dans les îles…
Ce n’est pas du tout l’ambiance des Antilles, attention… qu’on se le dise!
La compagnie Aruba Airlines propose des vols sur Curaçao, Bonaire, Las Piedras, Miami et quelques villes au Venezuela. Il y a aussi Winair va jusqu’à St-Martin et sur les USA : American Airlines, United Airlines, Delta Airlines, Southwest Airlines, Insel Air, Divi Airlines, Avianca, Copa, Jet Blue, Surinam Airways, Avianca.


Côté plages

Inutile de préciser que les plages d’Aruba sont magnifiques.
La plus belle selon moi c’est celle de Eagle Beach.
Elle est très longue et le sable blanc. Le contraste de la mer turquoise est saisissant. On peut y marcher ou courir et profiter du coucher de soleil.

Au nord, il y a Catalina Beach et Arashi Beach qui sont superbes mais où la mer est assez agitée (grosses vagues). Il y a un bar de plage.

Les plages d’Aruba sont publiques. Vous pouvez également profiter d’aller manger dans les restaurants des hôtels ou boire un verre.



 

 


Côté logements à Aruba

Il existe une centaine de logements (hôtels, resorts, appartements, villas, Airbnb ou Bed&Breakfast) à Aruba.
Les hôtels de luxe sont évidemment chers (on n’est pas en Asie). Certains sont en formule « all-inclusive ».
J’ai sélectionné quelques hôtels et j’ai eu la chance d’en visiter quelques-uns.
N’oubliez pas que je suis agent de voyages et que je peux vous obtenir un bon prix et gagner une commission (c’est le même prix pour vous et je m’occupe de tout !)

Mon séjour

J’ai passé 1 semaine dans un Airbnb dans les terres à environ 7 minutes en voiture des plages.
Un très chouette endroit pour atterrir. José est très sympa et parle anglais-espagnol. Il propose une dizaine de chambres dans sa grande maison avec piscine. Salle de bains et cuisine à partager. Prix très abordables.

J’ai ensuite loué un studio meublé magnifique dans le quartier de Keito à 5 minutes en voiture de Palm Beach. Kenneth, un des responsables est très efficace et avenant. Les quelques appartements sont situés à quelques minutes du centre de Palm Beach (restaurants, bars, shoppings, hôtels), sont très propres, grands et ont chacun une terrasse. La petite piscine est par contre pas tellement nettoyée. Je ne m’y suis pas baignée mais en même temps, quand on a une mer pareille, on oublie les piscines!

A Aruba, il y a la partie « low-rise hotels » et « high-rise hotels », cela veut dire : les petits hôtels et les grands hôtels (côté hauteur).
Alors là attention les yeux, ça pique ! On se croirait presque à Las Vegas en regardant le Riu Palace.
Comptez des transats à perte de vue alignés les uns à côté des autres et beaucoup de monde! hum…
La mer et la plage restent toujours très belles mais disons que ce n’est pas de tout repos.

Les gros hôtels se suivent : RIU, Riu Palace, Hilton, Barcelo, Marriott, Hyatt Regency, Ritz Carlton, … Ils sont tous à Palm Beach.

J’ai privilégié les hôtels « bas » car à taille humaine et le Manchebo Resort ou le Bucuti & Tara restent mes préférés.
Juste après le Ritz, en direction du Nord, il y a également des Beach Villas magnifiques donc un petit hôtel magique avec des petites cases prénommé Aruba Beach House. C’est vraiment très beau. Il n’y a qu’à traverser la route pour rejoindre la mer et la plage. De ce côté-là de l’île, c’est très venteux (école de kite surf) et l’eau est plus basse. Cuisine extérieure et charme caribéen. Petite piscine. Superbe.

Quand vous continuez direction Nord et direction le phare de l’île, il y a Catalina Beach qui fait partie d’un coin très cher de l’île avec de magnifiques villas (certaines sont à louer!). C’est vraiment très beau et ça ressemble un peu à la Californie, du genre Santa Monica Beach. C’est aussi là qu’on fait du snorkeling – il y a des bateaux d’excursion qui arrivent tous les jours dans ce coin pour permettre aux touristes d’admirer les fonds marins.

Voici donc un récapitulatif :

High Rise Hotels : (hôtels de grande hauteur!)

Marriott
– Riu Palace
Holiday Inn (All-inclusive)
Ritz Carlton
Hilton
Hyatt Regency
Barcelo Aruba (All-inclusive)
Amsterdam Manor Beach

Low Rise Hotels : (hôtels de faible hauteur!)

Manchebo Beach Resort, le plus beau (sur Eagle Beach)
Bucuti & Tara 5* magnifiques chambres, salle de fitness et plage
– Tamarjin
Tropicana
Ocean Z Boutique Hotel : pas de plage mais très beau spot pour le kite
Aruba Beach Villas


Appartements
:

– Pauline’s Apartments (parking gratuit) : rabais dans les restaurants des environs (15%). WiFi. Nettoyage tous les jours sauf dimanche. Appels locaux gratuits sur fixes et portables.
– Kamerlingh Villas (José) sur Airbnb

 

Location de voiture à Aruba 

Sans voiture, c’est possible de prendre le bus ou de louer des vélos (type Bixit à Montréal) mais vous êtes assez limité sauf si vous logez déjà au bord de la mer proche de la Marina, Oranjestad ou Palm Beach. Les Arubus (bus bleus locaux) desservent les hôtels et les plages de haut en bas mais attention, ce n’est pas les transports d’une ville.

Une location de voiture reste à mon avis essentielle et il m’a fallu quelques jours pour m’orienter. Je vous conseille d’ailleurs de télécharger l’application gratuite MAPS.ME (sans connexion WiFi, vous pouvez retrouver votre chemin tout le temps!)

Il y a plusieurs loueurs de voiture sur l’île, comptez environ 25$+ taxes par jour en basse saison pour une petite voiture (+ 10$ par jour pour l’assurance en cas d’accident). Je vous conseille Jay’s Cars, ils sont super efficaces et réactifs. Vous pouvez négocier un peu la caution (petite voiture 200$). Il y a aussi Carvenience.

Côté transfert à votre arrivée, si vous logez dans des hôtels, il y a certaines fois des navettes ou il faut prendre le taxi et c’est un prix fixe. Si vous avez comme moi une location privée, assurez-vous de donner l’adresse exacte à votre chauffeur car il est assez difficile (même pour eux!) de se repérer dans les rues hors zones touristiques.

Côté excursions & sports

Qu’on se le dise, il n’y a pas 100 excursions à faire sur l’île ou du moins, les excursions sont assez chères.
Tours en bateau, snorkeling, sorties en 4×4, …
Vous pouvez aller vous-mêmes jusqu’au sud de l’île du côté de Baby Beach mais ce n’est pas ma plage préférée.
Idéalement il faut rester au Nord d’Oranjestad. Le sud n’a que peu d’intérêt.
Le phare est joli mais sans réel intérêt.
Côté « flamands roses », qu’on se le dise encore, ils sont uniquement sur l’île privé de l’hôtel Renaissance et il faudra vous acquitter de 100USD pour y passer la journée. (de plus, il n’y aurait que 3 flamands roses sur la plage!)
Et côté excursions, faites confiance à Palm Tours !

 

 

A noter encore :

  • vous verrez des lézards et iguanes se promener un peu partout – assez impressionnants
  • vous découvrirez malheureusement énormément de chiens errants et abandonnés (il y a quelques refuges et n’hésitez pas à les contacter si vous voyez des chiens en difficulté)
  • côté moustiques, il y en a beaucoup : assurez-vous d’avoir du spray à portée de main (matin et soir)
  • prenez une chaise de camping (souvent proposées dans les locations d’appartement) pour vous rendre à la plage si vous voulez profiter de ne pas avoir de sable dans les yeux les jours de vents forts
  • buvez beaucoup d’eau car le climat est très humide et chaud
  • évitez de retirer de l’argent aux guichets ATM de l’aéroport (ils prennent une commission de 10$ par retrait – 5$ dans les autres ATM en ville). Prévoyez donc des USD à l’avance et payer soit en Florins soit en USD.
  • dans les centres commerciaux, le prix est affiché en AWD (Florins) et il faut diviser environ par 2 environ pour avoir le prix en USD.
  • on peut tout acheter dans les gros supermarchés comme de la Fondue suisse ou du caviar mais il y a aussi de la baguette fraîche et tout ce que nous avons en Europe
  • il y a beaucoup d’endroits pour les Américains : « Wendys », « Pizza Hut », « Starbucks », « McDo », « KFC » et c’est vraiment le seul côté que je n’ai pas testé! 🙁

 

Mes coups de coeur :

  • Si vous voulez combiner du yoga durant vos vacances, je vous conseille d’aller au Manchebo Beach Resort. Pour 15$ le cours, vous passerez 1h dans un Shala sur la plage avec une merveilleuse vue. Il existe aussi Yoga Island, le fameux centre de yoga créé par Rachel Brathen.

 

  • Si vous aimez les animaux (comme moi) et que vous souhaitez les aider (chiens et chats), vous pouvez contacter Dayenne qui est responsable de Sgt-Pepper’s Friends. Elle organise énormément de choses et prend soin de ces pauvres bêtes qui sont laissées souvent à l’abandon. Il y a même des balades de volontaires organisées sur la plage plusieurs fois par semaine du côté de Palm Beach. Tous les chiens sont appelés « Aruba Cunucu Dogs » et pèsent max 25kg à l’âge adulte. Suivez-les sur Instagram! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel :

Points forts d’Aruba

– son climat
– sa sécurité
– sa mer turquoise
– ses plages de sable blanc
– ses équipements médicaux
– son eau potable

Je vous souhaite de passer de merveilleux moments à Aruba si vous décidez d’y aller un jour !

Au plaisir!
Séverine
Votre agent de voyage privée

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager autour de vous!
Et r
ejoignez-moi sur Facebook, TwitterInstagram!

👉 pour découvrir mon mini-guide gratuit « Voyager seule », cliquez ici :
👉 https://forms.aweber.com/form/10/87041810.htm

Et pour toute demande de voyage, écrivez-moi à : passionvoyageuse@gmail.com